Communiqué de Wallerand de SAINT JUST, Secrétaire de la fédération FN-RBM de Paris, Tête de la liste FN-RBM aux élections régionales en Île de France

  Il y a la vitrine, les grands de ce monde réunis au Bourget pour sauver la planète. Les grands discours, les belles promesses, du vert partout. Et puis il y a la réalité : la réalité de leur politique, la réalité pour les riverains et les franciliens aussi.

Pendant qu’ils discutent sauvegarde de l’environnement, 250 arbres seront arrachés à Paris pour préparer l’agrandissement de Roland Garros voulu par Anne Hidalgo. Pendant qu’ils parlent bilan carbone, les principaux axes de circulations seront fermés au commun des mortels, condamné à passer des heures dans les bouchons et ainsi à polluer davantage, piquante ironie.

Il y a surtout les 200 travailleurs détachés de GL Event, l’organisateur de l’événement, le même que pour les meetings du PS, des ouvriers d’Europe de l’Est payés 30% de moins que les habitants de Seine-Saint-Denis grâce à l’Union Européenne. Les Séquano-Dyonisiens sont les grands oubliés de ce raout. Sur les 3 000 emplois promis en contrepartie des nuisances, seuls 200 ont finalement été attribués à des locaux et seules 4 entreprises sont des PME locales, toutes les autres étant des sous-traitants de multinationales.

Cet envers du décor, Wallerand de Saint Just et le Front National l’ont couché sur un tract, un tract qui sera distribué lors de plusieurs actions militantes dans tous les alentours du site du Bourget dimanche et lundi.