Article "Le Parisien" - 06 octobre 2015

Réfugiés : la maire LR de Montmorency durement attaquée par l’opposition

 

Conseil municipal une nouvelle fois électrique à Montmorency, ce lundi soir. C’est l’ancien maire (2008-2014), François Detton (apparenté PS), qui a ouvert le feu, exprimant ses divergences sur la question des réfugiés. Ils sont 79 Syriens et Irakiens, arrivés d’Allemagne en bus à la mi-septembre, à être hébergés pour une durée provisoire de deux mois à Montmorency, sur décision de l’Etat.

François Detton entendait se démarquer du courrier de la maire Michèle Berthy (LR), distribué dans tous les foyers, trois jours après leur arrivée. « Montmorency ne fait pas partie des villes volontaires pour accueillir les migrants durablement », écrivait-elle. Indiquant également que leur accueil « digne » et « respectueux » devait se faire sans troubler la tranquillité des habitants.

« Vous avez fait le choix d’alarmer la population, le choix d’une certaine peur, l’a accusée François Detton, en faisant croire que vous ne maîtrisiez pas la situation, que vous ne pouviez qu’observer l’inquiétude des Montmorencéens sur la page Facebookde la ville. » Sa conclusion est sans appel. « En courant après l’opinion, vous avez raté ce rendez-vous avec votre ville. Vous avez donné une image qui n’est ni le reflet de la réalité, ni celle que les élus doivent donner. »

Michèle Berthy qui en préambule avait donné la chronologie des faits sur l’accueil des réfugiés n’a pas répondu à ces critiques.